Le secteur de la formation professionnelle s’organise en trois types d’acteurs principaux : les décideurs, les financeurs et les prestataires. Ceux- ci permettent de définir les politiques à suivre quant à la formation professionnelle et de les mettre en place, tout en assurant leur qualité.

 

Les décideurs

 

C’est tout d’abord l’Etat qui donne les directives à suivre. Cela va permettre de définir, par le biais de lois,  les axes sur lesquels orienter la politique de formation professionnelle.

Les comités régionaux de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (Crefop), se chargent du suivi et de l’évaluation des politiques de formation dans les régions. Ils sont co-présidés par le Préfet de région et le Président du conseil région.  Ils garantissent la coordination entre les acteurs de l’orientation professionnelle, les organismes de formation et les services publics de formation.

Les régions définissent les politiques d’apprentissage des jeunes et des personnes en recherche d’emploi sur leur territoire.  Elles peuvent également gérer l’animation des opérateurs du service public de l’emploi comme les missions locales, maisons de l’emploi etc… à l’exception de Pôle Emploi.

 

 

Les financeurs

 

France compétences collecte et redistribue les fonds destinés à la formation professionnelle et régule le coût et la qualité de ces formations. Cette instance assure la redistribution des fonds à Pôle Emploi, la Caisse des Dépôts et Consignations, les Opco, la CPIR, les Opérateurs du CEP et les conseils régionaux. Ces organismes mettent ensuite en place le financement des dispositifs de formation professionnelle.

Afin d’assurer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), l’Etat a mis en place le Plan d’investissement dans les compétences.  Dans le but de former un million de demandeurs d’emploi et un million de jeunes, l’Etat a prévu de déployer 15 milliards d’euros entre 2018 et 2022. Une partie de ces fonds est distribué aux régions afin d’investir dans la formation sur leur territoire. Une autre partie est dédiée à l’orientation et à la formation vers un emploi durable pour les jeunes ni en emploi, ni en formation et pour les demandeurs d’emploi.

 

Les prestataires

 

Enfin, afin d’assurer la réalisation des formations, plusieurs prestataires prennent en charge la réalisation de la formation :

  • Les organismes de formation assurent la formation théorique
  • Les CFA, centres de formation des apprentis, sont des établissements de formation qui complètent la formation que les apprentis reçoivent en entreprise.
  • Les centres de bilan de compétences permettent de définir un projet personnel et professionnel, d’accompagner dans l’évolution de carrière.
  • Les centres d’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE) permettent d’accompagner les salariés dans leurs démarches afin de repérer les expériences qui peuvent valider une certification.
  • Les réseaux consulaires sont au nombre de trois : les chambres de commerce et d’industrie, les chambres de métiers de l’artisanat, chambres d’agriculture. Ils favorisent le développement et l’information quant à l’apprentissage.

 

 

 

Vous avez des questions ? Contactez-nous, on vous répond au plus vite !